Zionist Point "Charlie 2.0" et son arme redoutable et vicieuse

Versión para impresiónSend by email

Charybde, 19 janvier 2015 

Texte complet en PDF (1.1Mb)

Zionist Point "Charlie 2.0" et son arme redoutable et vicieuse
["
شارلي 2.0" الصهيونية و سلاحها الفتاك ألخبيث]

Image ci-contre: Bernard-Henri LEVY peut dire aussi: "Je suis Charlie". Lui, comme ce journal, sans parler des personnages bien connus à ses côtés, ont tous participé, d'une manière ou d'une autre, aux guerres de l'OTAN, notamment celle contre la Jamahiriya Libyenne et la Syrie, lesquelles ont causé la mort d'un demi-million de personnes. C'est avant tout le climat social créé en France par ces guerres (le bombardement de la Jamahiriya a duré sept long mois) qui explique la "mobilisation" hystérique et quasi religieuse organisée par le pouvoir autour du mantra "Je suis Charlie".

Note: s'agissant d'un événement qui a mobilisé l'opinion mondiale, un court résumé est d'abord proposé dans quelques langues de communication.

Résumé: L'opération française "Charlie" pose la question fondamentale des usages de la pornographie mondialisée, laquelle est de fait devenue une arme néocoloniale et néo-orientaliste de domination au service de l'impérialisme et du sionisme. A son contact, le "Choc des Civilisations" des Néoconservateurs étatsuniens devient nécessité. L'incroyable précédent tunisien méconnu de cette affaire est évoqué.Cependant, grâce au parrainage de l’Etat français, les millions d'exemplaires de "Charlie 2.0" (14 janvier 2015) permettront paradoxalement au public, ignorant jusqu'alors du contenu en question, de prendre la mesure de la manipulation totalitaire de la "liberté d'expression" et de la laïcité en France. Liberté sexuelle, oui. Pornocratie, non!

عربي: لقد طرحت العملية الاعلامية السياسية "شارلي" الفرنسية قضية الغزو الاباحي العالمي للمجتمعات التقليدية فأصبح ذلك الغزو سلاحا استعماريا استشراقيا جديدا في يد الامبريالية و الصهيونية للسيطرة على العالم حيث يمثل "اصطدام الحضارات ،حسب رؤية المحافظين الجدد في الولايات المتحدة الأمريكية , ضرورة لا مفر منها. يتطرق المقال الى السابقة التونسية الغريبة لقضية "شارلي" هذا و الجدير بالذكر أن الرعاية الرسمية القوية من قبل السلطات الفرنسية للصحيفة المذكورة تمثلت في طبع و نشر الملايين من النسخ ل"شارلي" بتاريخ 14 كانون الثاني 2015 و يتوقع أن , من المفارقة , سيسمح ذلك الانتشار الواسع أن يتأكد اللجمهور بأم عينه من حقيقة محتوى الجريدة الفعلي. اذ كان الناس غالبا ما يجهلون تماما ما في صفحاتها بالضبط فهكذا سوف يصبح الجمهور الفرنسي قادرا على الادراك بمدى التضليل الاعلامي التسلطي الشمولي حول احتمال تعرض "حرية ألتعبير و "الفصل بين الدولة و الدين" الأساسيتين في البلد لخطر بسبب المجزرة التي حدثت أخيرا. نعم للحرية الجنسية. لا و ألف لا لحكم الاباحية العالمية (برنوغرافيا)!

English: French "Operation Charlie" poses the key question of how global porn is used and how it has has actually become a neo-colonial neo-orientalist weapon in the hands of imperialism and zionism. Upon contact, the so-called "Clash of Civilizations" put forward by US Neoconservatives suddenly becomes a necessity. The incredible Tunisian precedent of this case is mentioned.However, thanks to open sponsoring by the French State, millions of copies of "Charlie 2.0" (14 January 2015) will paradoxically allow the broad public (so far unaware of the very content of the journal) to get the full measure of the totalitarian manipulation of "freedom of speech" and secularism in France. Sexual freedom, yes. Pornocratic power, never!

Espanol: La operacion francesa "Charlie" plantea la cuestion fundamental de los usos de la pornografia la cual ha vuelto a ser un arma neocolonial y neo-orientalista para la dominacion al servicio del imperialismo y del sionismo. A su contacto, el "Choque de las Civilisaciones" de los Neoconservadores estounidenses vuelve a ser una necesidad. Poca gente conoce el increible precedente tunecino de este asunto.Ahora, y de manera paradojica,elpatrocinio del Estado frances a la publicacion (14 de enero del 2015) de unos tres miliones de ejemplares de "Charlie 2.0" permitira sin embargo al publico (ignorante hasta hace poco del contenido real de la revista) de tomar la medida real de la manipulacion totalitaria de la "libertad de expression" y de la laicidad en Francia. Libertad sexual, vale. Pornocracia, jamas!

Image ci-contre: Oigan, Franchutes, Matenme porque "No Soy Charlie"! No Sere Nunca Charlie! [Français, tuez-moi parce que "Je ne suis pas Charlie"! Je ne le serai jamais!] Une allusion à Francisco Goya, El Dos de Mayo] #JeNeSuisPasCharlie.

Comme de nombreuses personnes en France et à travers le monde, nous n'avions jamais eu le journal "Charlie Hebdo" entre les mains. A la suite de la tuerie qui a frappé les membres de son équipe sur le lieu même de leur travail, nous avons enfin eu la possibilité de parcourir le numéro, tant attendu par beaucoup et consacré à ce que qui a été présenté dans les médias comme celui du Grand Pardon (et que nous nommons ici version "Charlie 2.0").

Hier, sur les continents asiatique et africain, des gens sont morts peut-être en plus grand nombre encore que lors de la tuerie de Paris du 7 janvier dernier. La police locale les a souvent empêchés d'exprimer leur colère après qu'ils ont pris connaissance de la persistance du journal français à continuer à "caricaturer" leur religion et leur Prophète. Ces réactions d'indignation se sont produites alors que les intéressés, pour la plupart, n'avaient jamais vu de leurs propres yeux les dessins dont il est question. Pire, ils ne se doutaient même pas que les traits du visage de leur Prophète figurant à la "Une" du numéro "Charlie 2.0", avaient été assimilés, visiblement de manière volontaire, à ceux d'un double organe sexuel… Une compilation utile, qui nous permettra également de ne pas heurter, malgré nous, les Musulmans, a été effectuée par Oliver Berruyer (1).

Image ci-contre: L'Institut du Monde Arabe à Paris. Les ressortissants des Etats soi-disant "représentés" par cet organisme ont-ils été consultés? Quelle connaissance ont-ils de ce fameux journal si ce n'est le slogan "Je suis Charlie" martelé en boucle sur des chaînes de télévisions comme France 24 ?

L'affaire est très grave dans la mesure où une telle opération a suscité des frustrations chez des centaines de millions de personnes à travers le monde lesquelles nourrissent désormais une indicible amertume envers les pornocrates français et cela en dépit de la campagne puissante de martèlement du slogan "Je suis Charlie", y compris dans le monde arabe. Or, il est toujours à redouter que lorsque les choses demeurent non dites, ce sont les armes qui se mettent alors à parler. Vraiment, quelle part a-t-elle été faite à ces gens privés de parole sur des plateaux de télévision occupés exclusivement par des individus ("experts") censés parler et ressentir à leur place ? Sans évoquer la filiation idéologique de ces "spécialistes" systématiquement invités, l'exclusion du plus grand nombre ne représente rien moins qu'une une forme éclatante de déni de parole et de censure massive.

Nous espérons cependant que leur amertume s'apaisera car le Système sait toujours retourner à son profit ce type de situation tant il est capable (via ses services secrets et la manipulation à distance de terroristes)(voir image ci-contre) de provoquer lui-même des situations incendiaires afin de se présenter ensuite comme un pompier.

En ce qui nous concerne, souhaiterions aujourd'hui nous venger d'un autre personnage que le Prophète: Sœur Emmanuelle, connue pour avoir consacré sa vie aux pauvres. En effet, elle est l'objet, elle-aussi, d'une caricature dans le même numéro du 14 janvier.

Image ci-contre: "Charlie 2.0" (numéro du 14 janvier 2015) a recours encore une fois à la pornographie pour insulter (post mortem) la catholique Sœur Emmanuelle. Par respect pour les lecteurs, nous avons effacé les propos d'une rare obscénité.

Certes, nous avons été choqués par l'extrême vulgarité du dessin représentant la religieuse franco-égyptienne mais plus encore parle fait que la malheureuse nous a quittés récemment. Voilà donc des "journalistes" encensés récemment par des foules naïves mobilisées lors d'une grand-messe totalitaire, vomissant à nouveau leur haine et contre les Musulmans et contre une religieuse catholique respectable. Le "prétexte" apparent pour une telle insulte est celui d'un livre posthume de confessions écrit par Sœur Emmanuelle. Si, dans un tel ouvrage, l'intéressée aborde effectivement sa propre "vie sexuelle", elle le fait dans des termes qui restent tout à fait pudiques. Or, voilà que les obsédés sexuels de "Charlie Hebdo 2.0" se jettent sur l'occasion pour cracher leur haine du christianisme en comparant la religieuse à une femme devenue prostituée au Paradis.

Nous voudrions ici exprimer notre indignation mais ce serait presque vain tant la pornographie a été banalisée depuis trois décennies (des premiers sex-shops aux néons racoleurs dans les centres-villes à l'émergence de la chaîne de télévision sioniste du Groupe "Canal Plus" destinée à anesthésier le petit-peuple par un cocktail permanent de football et de pornographie, au journal ordurier "Charlie Hebdo" sans oublier la récente tentative d'imposer le "mariage pour tous").

Une telle pornographisation des esprits, sur laquelle est venue se superposer récemment une manipulation de masse réussie (public ignorant du contenu même de "Charlie Hebdo"), a finalement fait le lit du coup d'Etat pornocratique du 11 janvier.

Image ci-contre: Le geste frappant du Pape sur la photographie de la BBC ne laisse aucun doute sur sa justification de la violence quand il s'agit d'insulte blessant profondément un individu.

Que faire dans ces conditions? Eh bien, nous pourrions, selon les termes mêmes du Pape, être en droit de répondre par un coup de poing. Le pontife s'est en effet exprimé ans équivoque à ce sujet; à savoir que si quelqu'un insulte votre propre mère ou votre propre religion, il n'est pas surprenant qu'il prenne un coup à la figure (2 et 3).

Image ci-contre: Les révélations du dessinateur Siné montrent le parti-pris de Charlie Hebdo de s'attaquer exclusivement à l'islam (principalement) et au christianisme (accessoirement). Surtout, ne jamais "toucher" au judaïsme...

Il apparaît que les caricatures violemment pornographiques de "Charlie Hebdo" ont, à ce jour, toujours visé, de manière renouvelée, l'islam et le christianisme. Siné, un dessinateur qui a jadis travaillé au sein de l'équipe de Charlie Hebdo, a raconté comment il en a été licencié pour avoir un jour proposé d'aborder le sujet du judaïsme (4).

Charlie Hebdo dans le contexte international

La pornographie, comme nous l'avons dit, a été banalisée aux Etats-Unis d'Amérique, en Europe et en Océanie, particulièrement depuis une vingtaine d'années (télévision, internet), à des fins d'anesthésie sociale. Le résultat est qu'aujourd'hui, dans les ""démocraties" "avancées"" des "pays "développés"", les statistiques de consultation de la pornographie en libre accès se chiffrent en milliards (5et 6).

Sur les champs de bataille extérieurs, les effets de l'arme pornographique ont été testés avec succès en Afrique et en Asie. Par exemple:

-Au lendemain des attentats de New York en 2001, l'armée USraélienne a occupé les locaux d'une chaîne de télévision locale à Ramallah (Palestine). Les soldats, qui étaient arrivés avec un programme pornographique dans leurs bagages, l'ont alors diffusé à l'antenne avec l'objectif évident que l'on devine (dépêche AFP existante).

-Les tortures dans la tragiquement célèbre prison d'Abu Graieb en Irak furent également de nature pornographique. Sous la menace de soldats de l'occupation gavés de pornographie, des mères et pères de famille irakiens furent dénudés et contraints de se livrer à des actes sexuels, réels ou simulés, devant leurs propres enfants. Des révélations récentes montrent que les soldats états-uniens ont violé des enfants (7 et 8).

-En Libye, quelques années plus tard, les révolutionnaires mercenaires du CNT/OTAN feront de même, allant jusqu'à exercer leur torture macabre et vulgaire sur le corps assassiné d'un chef d'Etat d'envergure, panafricain, panarabe et musulman (9).

-En Afrique, le diktat de la "dérégulation" des télécommunications, imposée par les impérialistes et leurs instruments comme le FMI et la Banque Mondiale, avait en général pour but, non pas de dynamiser l'économie mais de supprimer tous les obstacles (filtrage logiciel, etc.) aux flux pornographiques émanant principalement des Etats-Unis d'Amérique. Les Etats, souvent désemparés par le délitement social qui s'ensuit, ont même parfois eu, dans la précipitation, recours à de véritables lois d'urgence se référant nommément à la nécessité d'une approche anti-pornographque (10 et 11).

A ce panorama, on peut aussi ajouter le caractère désormais systématique des viols de masse (avec des scènes typiquement inspirées par la production pornographique) par les armées de divers pays en guerre.

Si la pornographie a toujours représenté l'expression inéluctable de la dissolution de la morale bourgeoise par le capitalisme lui-même (laquelle explique en France un phénomène comme le succès de la chaîne du Groupe "Canal Plus"), on peut par contre se demander quelle peut être sa fonction quand elle est imposée de l'extérieur en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. La réponse est simple: entretenir la confusion au sein de la société, susciter la division dans les familles, des conflits entre les deux sexes, le tout à des fins de domination (11 et 12).

En Tunisie, une affaire "Charlie Hebdo" avant l'heure…

Vint alors le tour des pays arabes et musulmans dans lesquels les Etats autoritaires contrôlaient jusque là, avec plus ou moins de bonheur, l'invasion pornographique. C'est le "printemps arabe" de l'OTAN, de SOROS, du FMI et du pornocrate Bernard-Henri Lévy, qui a encore permis de "déréguler" les télécommunications. Le résultat est qu'aujourd'hui, les flux pornographiques dans le monde arabe et musulman en général, sont évalués à plus de 60% du trafic internet dans des sociétés où, paradoxalement mais dangereusement aussi, la pudeur a toujours été et demeure encore une valeur centrale. S'il ne fallait miser que sur un banal phénomène de découverte, il n'y aurait pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Or, et malheureusement, et plus encore que dans le cas des drogues, un tel phénomène s'accompagne d'une forme de dépendance. Le résultat tragique est connu avec, dans tous les pays du "printemps arabe", l'explosion des statistiques de viols aussi bien d'adultes que d'enfants des deux sexes (11).

Mieux, la "révolution" en Tunisie fut le berceau d'une affaire "Charlie Hebdo" avant l'heure (13 et 14). En effet, les caricatures ordurières de Charlie Hebdo peuvent même être considérées comme de la poésie si on les compare avec les "œuvres" de deux Tunisiens, faux-auteurs de 300 pages de littérature en anglais américain et en arabe accompagnées de quelques dessins. D'une manière hypocrite, la "société civile" tunisienne les avaient souvent décrits comme des athées alors que, dans l'un de leurs textes, ils affirment ouvertement leur culte à la Bible Hébraïque…

L'analyse de leurs documents (jamais rendus publics sauf par nous) a révélé:

-qu'ils sont de source sioniste (néoconservateurs aux USA). En dehors du contenu même, des thèmes récurrents, des références aux hérauts mondiaux de l'islamophobie littéraire et savante, la terminologie, et même la translitération des termes arabes en anglais américain, constituent des indices très forts de la filiation idéologique.

-qu'ils mettent en scène le Prophète dans une fresque pornographique à l'issue de laquelle il est littéralement assassiné par un orientaliste anglais (du nom de "Sharki", orthographié tel quel, terme signifiant "Oriental" en arabe) pour "sauver l'humanité du cauchemar de l'islam" (sic). Nous sommes là en plein rêve néo-orientaliste.

-que le Prophète, avant son assassinat, y est comparé à Mouammar Al-Gaddafi lequel (indice supplémentaire de la monumentale mystification). Pourquoi ? Parce qu'il y est accusé de l'attentat de Berlin (années 80) dans une discothèque contre (bien noter) des soldats US-américains...

Les intéressés, défendus par tout ce que la nouvelle "société civile" tunisienne "made in USA" compte de flics de la pensée et manipulateurs, ont finalement été condamnés. L'un (Ghazi El-Béji) a préféré fuir de Tunisie. L'autre (Jabeur Mejri), a écopé de sept ans de prison pour être finalement gracié. Toutefois, quelques incidents liés à son arrogance ont ajourné sa sortie pour quelque temps. On peut donc dire que l'affaire a été étouffée. On doit aussi se féliciter du fait que, contrairement à leurs homologues, voire leurs modèles, français, leur vie n'ait pas été mise en danger. Nous espérons qu'il en sera toujours ainsi. Nous leur avions même proposé une manière de se réconcilier avec leurs propres compatriotes en demandant pardon d'une manière originale (14). D'un côté, la "société civile" et les droitsdelhommistes à la solde de l'Empire (d'une organisation comme Nawaat à des journaux comme Leaders et des individus comme Olfa Riahi et Farhat Othman et tant d'autres) ont systématiquement minimisé ou occulté les faits réels et parfois menti au public, affirmant, par exemple qu'il s'agissait d'"athées" ou de "libres penseurs" et qu'il n'étaient auteurs que de quelques innocents dessins ""considérés"-comme-"insultants"-pour-l'-islam". Evidemment, ce discours n'a fait qu'attiser la haine de ceux qui étaient un tant soit peu informés des faits réels imputés aux deux individus. De l'autre côté, s'agissant de religion et de pornographie, le parti religieux au pouvoir (Anne Nahda), également allié de l'Empire, s'est efforcé de ne faire aucune publicité à l'affaire. Enfin, et c'est remarquable, ces deux individus, en bons mercenaires Facebook du "printemps arabe", avaient réclamé l'asile politique à… USraël (13 et 14).

En conclusion

1-Le "Choc des civilisations" est bien une réalité et n'est pas celui représenté par la puissance de Mac Donald et Coca Cola comme beaucoup l'ont souvent cru. Il est là et "Charlie Hebdo" en est le prototype. Et comment ne le serait-il pas puisque partout où elle est inoculée, à dose homéopathique ou massive, la pornographie suscite un désordre sociétal, voire des "crises de valeurs" selon ("théorie du Chaos"), sans parler des viols. Rappelons qu'une telle doctrine a été élaborée par les Néoconservateurs aux Etats-Unis d'Amérique, centres du sionisme international.

2- La pornographie n'est pas un simple instrument de domination des femmes, selon la rhétorique réductionniste des féministes bourgeoises, mais une arme de domination néocoloniale des peuples du monde en lutte pour leur libération. L'analyse de l'affaire "Charlie Hebdo" analysée à travers le prisme de la question pornographique (puisqu'il ne s'agit que de ça et de rien d'autre), que, étrangement, seuls le christianisme (avec encore récemment la figure de Sœur Emmanuelle insultée) et l'islam (figure du Prophète Muhammad également insultée) demeurent les objets renouvelés de la caricature pornographique à l'exclusion du judaïsme. Une telle arme est donc bien celle du sionisme et, au-delà, de l'impérialisme. En raison de son caractère sournois et dévastateur, on peut la considérer comme une arme de destruction massive non classique.

3-L'affaire "Charlie Hebdo", dans un pays où l'existence de la Loi Gayssot est une insulte même à la liberté d'expression, a permis le récent triomphe d'USraël à travers la figure de son premier ministre déambulant publiquement à Paris (11 janvier) comme en territoire conquis.

4-Les résistants au nouvel ordre moral impérialiste du monde peuvent se réjouir du fait que le premier numéro de "Charlie 2.0" (14 janvier 2015) ait été distribué en masse. Ainsi, tant les Français (qui pour la très grande majorité, ne connaissaient le journal que de nom et de la publicité que lui ont faite tous les médias de la France pornocrate) que les étrangers pourront juger prochainement, et par eux-mêmes, de l'ampleur manipulation de la "liberté d'expression" et de la laïcité.

SOURCES CITEES:

(1) Olivier Berruyer. Charlie manipule la France.

http://www.les-crises.fr/charlie-a-manipule-la-france/

(2) La liberté d’expression ne donne pas le droit d’«insulter» la foi d’autrui, selon le pape. 15 janvier 2015

http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/15/2029481-liberte-expression-donne-droit-insulter-foi-autrui-selon-pape.html

(3) Paris attacks: Pope Francis says freedom of speech has limits. 15 Jan 2015

http://www.bbc.com/news/world-europe-30835625

(4) Siné sur Charb, Cabu, Wolinski : "Ils bouffaient tous avec le pouvoir". Siné raconte l'envers du décor de Charlie Hebdo.

https://www.youtube.com/watch?v=_JV6TQkbRpU

(5) Pornhub got 78.9 billion views in 2014, up from 63.2 billion in 2013.

http://betabeat.com/2015/01/the-u-s-loves-lesbian-porn-and-other-highlights-from-pornhubs-year-in-review-stats/

(6) Stop the Porn Culture http://stoppornculture.org/

"Dedicated to challenging the porn industry and the harmful culture it perpetuates". “There has always been pornography but there has not always been a porn industry.”

Une anecdote au sujet de la banalisation (cas de la France): Plus de 40 ans après la révolte de Mai 68 (dont l'étincelle fut la revendication -par des étudiants de l'Université Paris X de refuser la séparation des foyers pour jeunes filles de ceux pour garçons), on a pu remarquer des conséquences inattendues à l'irruption d'Internet, il y a une quinzaine d'années. Dans une université comme celle de La Sorbonne III, des étudiants, encore très "révolutionnaires", placardaient partout (avec une préférence pour les toilettes, des images pornographiques imprimées à partir des ordinateurs, avec la mention "Le Net, c'est net".

(7) Des soldats US ont violé des garçons devant leurs mères

http://reseauinternational.net/des-soldats-us-ont-viole-des-garcons-devant-leurs-meres/

(8) Classified Evidence: US Soldiers Raped Boys In Front Of Their Mothers. By John Vibes, 17 Dec 2014

http://theantimedia.org/us-soldiers-raped-boys-in-front-of-their-mothers/

(9) America’s Death Pornography Culture: Celebrating brutal deaths of Qaddafi and Saddam. Par Wayne Madsen. Nov 2, 2011

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=27430

(10) Parliament passes Anti-Pornography Law [Le parlement d'Ouganda vote une loi anti-pornographie]

http://www.parliament.go.ug/new/index.php/about-parliament/parliamentary-news/325-parliament-passes-anti-pornography-law

(11) Le capitalisme a un sexe gros comme le monde et voici comment il l'utilise… 6 avril 2014

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/3450

(12) La pornographie comme arme moderne de torture. 01 décembre 2012

http://lavoixdelalibye.com/?p=2809

(13) Pardonner aux deux faux-athées Jabeur Mejri et Ghazi El-Béji, sans rien cacher de leurs faits, 13 janvier 2014

http://www.mathaba.net/news/?x=633935

(14) Tunisie: La vérité censurée sur les `Versets Sataniques` de Ghazi El-Béji et Jabeur Mejri. 17 avril 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=630227

 

 

 

ANNEXE (post-scriptum)

Cette annexe illustre ici comment la pornographie est loin d'"aller de soi" comme les intellectuels bourgeois et les médias du Système veulent nous le faire croire et ainsi qu'ils l'ont martelé au sujet d'un autre poison, la "théorie du genre"(11). Non, la pornographie n'est pas un jeu ou jouet innocent que l'on peut laisser entre les mains de tous (y compris des adultes, malheureusement) ou dont on peut encore faire une publicité ouverte qui serait sans conséquences fâcheuses.

Parmi ces dernières (effet boumerang), il y a le phénomène de la "radicalisation" à l'époque d'Internet. En effet, cette "radicalisation-par-Internet" ne désigne pas ce que décrivent les médias du Système mais se réfère à des non-dits potentiellement dangereux et explosifs, comme le voile de la jeune fille dans une récente '"anecdote" qui n'en est, malheureusement, pas une (14) ...

Quand on ignore délibérément ces choses, alors, tragiquement, ce sont les armes qui bien souvent parlent. Ainsi va le monde aujourd'hui…

Nous sommes donc invités à chercher les responsabilités du chantage et de la surenchère afin de mieux comprendre l'Enfer que l'Empire nous prépare depuis la chute de l'Union Soviétique.

 En effet, la pornographie représente non seulement une arme de domination impérialiste mais aussi un moyen de provoquer des attentats terroristes partout dans le monde. Les jeunes gens auteurs de la tuerie de Paris n'ont pas visé un journal ordinaire publiant des dessins anodins mais un titre proposant systématiquement des caricatures pornographique de personnages religieux.

Un article du journal Le Monde montre clairement que ce qui a précisément RADICALISE les candidats terroristes de la tuerie de Paris, c'est l'arme de la pornographie utilisée par les soldats US lors des séances de torture filmée des résistants irakiens dans la prison d'Abou-Ghraib:

"Les images télévisées de l'intervention américaine et britannique, en mars 2003, en Irak, les fascinent. "C'est tout ce que j'ai vu à la télé, les tortures de la prison d'Abou Ghraib, tout ça, qui m'a motivé", raconte à la barre M. Bouchnak"(15)(16).

Dans un tel cadre, l'"affaire Dieudonné" en France peut s'interpréter par le fait que l'artiste en question a, au moyen de seulement trois mots ("pornographie mémorielle" et "quenelle"), retourné l'arme de prédilection du Système. Ce dernier ne lui a pas pardonné une telle audace.

 

*************

(14) France. Un prof retire ses vêtements dans l’amphi pour s’opposer à la présence d’une étudiante voilée. 17 janvier 2015.

http://arretsurinfo.ch/un-prof-retire-ses-vetements-dans-lamphi-pour-sopposer-a-la-presence-dune-etudiante-voilee/

"Comble de cette histoire surréaliste, Grégoire Lafarge, qui est notamment l’avocat de Florian Philipot, le vice-président du Front national [Note du traducteur: ouvertement sioniste depuis la direction de ce parti par Marine Le Pen, la fille du dirigeant historique Jean-Marie Le Pen], et de Patrick Balkany, le député-maire de Levallois-Perret, doit surement ignorer la loi. En effet, la loi sur le port de signes religieux dans les établissements scolaires publics de 2004 ne concerne aucunement les établissements d’enseignement supérieur."

(15) Quand Chérif Kouachi comparaissait dans l'affaire de la «filière irakienne du 19e arrondissement». Par Elise Vincent, 8 janvier 2015.

http://www.lemonde.fr/attaque-contre-charlie-hebdo/article/2015/01/08/quand-cherif-kouachi-comparaissait-dans-l-affaire-de-la-filiere-irakienne-du-19e-arrondissement_4551212_4550668.html

(16) Paris Terrorist was Radicalized by Bush’s Iraq War, Abu Ghraib Torture. By Juan Cole, 16 January 2015.

http://www.towardfreedom.com/51-global-news-and-analysis/global-news-and-analysis/3783-paris-terrorist-was-radicalized-by-bush-s-iraq-war-abu-ghraib-torture

"At his apartment, Benyettou took them on the internet, and showed them images from Bush’s invasion and occupation of Iraq. Sharif said, “It was everything I saw on the television, the torture at Abu Ghraib prison, all that, which motivated me.”"

A final note: "Check Point Charlie" was the crossing point between East Berlin and West before the collapse of the Soviet Union…